Historique de la commune

À la création des communes au lendemain de la révolution française, les trois paroisses de Saint-Georges de Ballon, Saint-Médard et Saint-Ouen des Ponts d’Orne se sont rassemblées au sein d’une même commune : Ballon. En 1835, pour une querelle de clochers, les communes de Ballon et de Saint-Mars-sous-Ballon se séparent officiellement. À partir des années 1950, un premier rapprochement s’opère avec la création d’un syndicat intercommunal d’adduction en eau potable.

Puis les maires successifs, Albert Goltron, Michel Lalos, Bernard Drouin et Raymond Stouff n’ont eu de cesse d’amplifier progressivement le mouvement de coopération entre les deux communes :

  • 1988 : création d’un syndicat à vocation scolaire (SIVOS).
  • 1994 : création d’un syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVOM) regroupant les compétences scolaires, l’eau potable, l’assainissement collectif et la voirie mitoyenne.
  • 2002 : la restauration et l’accueil périscolaire sont ajoutés à la compétence scolaire.
  • 2011 : la compétence eau potable est transférée au SIAEP des Fontenelles.

En 2014, les communes de Ballon et Saint-Mars ont entrepris et réalisé la révision conjointe de leur plan d’occupation des sols en plan local d’urbanisme. Sur la base de cette coopération qui soulignait la complémentarité et le destin lié des deux communes, les conseils municipaux ont décidé, conformément à leur engagement électoral, de travailler de leur propre initiative au regroupement, au 1er janvier 2016, des deux communes au sein d’une commune nouvelle dénommée Ballon-Saint Mars.

Adoption de la Charte

Arrêté : création de la commune nouvelle

Arrêté : dissolution du SIVOM

 

Première guerre mondiale

Michel Lalos, Maire honoraire de Ballon a créé un site répertoriant les hommes de la commune tombés lors de la Grande Guerre.

A travers ce site, nous souhaitons rendre hommage à ces hommes des communes de Ballon et Saint-Mars-sous-Ballon qui ont perdu la vie au cours de la première guerre mondiale. Autant de noms gravés sur les stèles des monuments aux morts.
En août 1914, ils répondent à l'ordre de mobilisation. Ils avaient entre vingt et quarante ans. Une liste de noms précédés des initiales des prénoms, rappel austère de vies enlevées dans la fleur de l'âge.
On pourra suivre le parcours de ces Poilus morts pour la France, voir leurs origines familiales et professionnelles, connaître les circonstances et les lieux de leur mort. Une page est consacrée à chacun d'eux.
Ces renseignements proviennent des archives départementales, municipales, des journaux des marches et opérations des unités (JMO), illustrations de cartes postales d'époque, ...

 

Actualités

Fête de la Saint Jean 2022

𝐒𝐚𝐦𝐞𝐝𝐢 𝟐𝟓 𝐣𝐮𝐢𝐧 Soirée DJ, buvette resto rapide, retraite aux flambeaux, feu d'artifice 𝗗𝗶𝗺𝗮𝗻𝗰𝗵𝗲 𝟮𝟲...

Inscriptions rentrée scolaire 2022 - 2023

✏🖍📚 Les inscriptions pour la prochaine année scolaire pourront se faire auprès de Mme Vavasseur sur le site du Groupe 3 (rue du Général de Gaulle). Cette inscription...

Consultation Assistance à Maitrise d’Ouvrage...

La consultation Assistance à Maitrise d’Ouvrage pour la délégation de service public – assainissement collectif est en ligne sur le site Marchés publics du Conseil...

BTN | Toutes actus

Blason

blason

Fond agenda

Fond agenda

Agenda

Août, 2022
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31